Autoportrait au vase de fleurs

Réalisé à 23 ans, cet autoportait au vase de fleurs a une mise en page originale avec une perspective fuyante en diagonale. En partie inférieure à gauche, une nature morte en contre-plongée composée d’un bouquet de tulipes rouges sur une table, et sur la droite en partie supérieure, le portrait du peintre vu dans une glace, la main gauche à la ceinture et le bras droit masqué que l’on imagine levé, le pinceau à la main.

Les nombreuses verticales et diagonales, rectilignes ou courbes, créent des zones triangulaires qui s’empilent de bas en haut, structurant la composition.

A l’exception de la couleur rouge des tulipes, les blancs et les noirs se partagent presque entièrement la palette des couleurs. Les éclats de lumière blanche (robe, manche et fond de la toile) contrastent avec les zones d’ombre (livre, chambranle de porte, buste et tête) donnant du mouvement à l’œuvre, surtout avec l’ouverture lumineuse en arrière-plan.

En accordant autant d’importance à la nature morte qu’à son autoportrait, la toile indique la passion du peintre pour ces bouquets de fleurs qui constitueront une source d’inspiration majeure de son œuvre à venir.

Cette toile de jeunesse a reçu le prix des travaux de vacances à l’atelier Lucien Simon aux Beaux-Arts de Paris.