Biographie 1957-1961

Banquet du Salon des Femmes Peintres et Sculpteurs, de gauche à droite, Marie-Louise Bestaux, Germaine Lacaze, Jacqueline Cerrano, Elisabeth Héron de Villefosse (1957)

Germaine Lacaze dessinant en Espagne (1957)

Salon des Femmes Peintres et Sculpteurs – Germaine Lacaze devant « Le nu aux coquillages, Juliette » (1958)

Emission de radio Paris Club. Interview par Jacques Chabannes (22 mars 1961)

Germaine Lacaze dessinant Bernard Lacaze, le fils de son cousin germain, Rolland  (1961)

1957

Sociétaire du Salon d’Automne avec « Le torero vert  – La prière du torero ».

Médaille d’Argent des Artistes Français. Participe au Salon Terres Latines. Participe au Salon Populiste. Voyages en Italie (Sienne) et à Morzine (Haute-Savoie). Grand Prix international de peinture de Vichy.

Germaine Lacaze, bordelaise peint avec une spontanéité qui n’exclut pas la solidité plastique de la chair, un modèle féminin au repos dans l’atelier. La souplesse dans le rendu des étoffes, de la combinaison blanche et du peignoir jaune se complète de l’exaltation des couleurs.
                         Paul SENTENAC- La Dépêche du Midi- 2 avril 1957

1958

Prix Poussielgue du Nu à la Société Nationale des Beaux-Arts.
Exposition de groupe à la Galerie Bernheim Jeune Dauberville. Invitée au Salon d’Ile-de-France. Prix du Comité de France de l’Union Féminine Artistique et Culturelle (Vème Salon International féminin de Vichy). Médaille d’Argent de l’Association Arts Sciences et Lettres.  Salon de la Marine.
Voyages en Suisse (Beatenberg), en Italie (Sicile) et en Espagne (Cordoue, Tolède).
Achat du Ministère de l’Instruction publique et des Beaux-Arts.

1959

Prix de Fontainebleau au « Salon des trois S » Seine, Seine-et-Marne, Seine-et-Oise. Prix de la ville de Fontainebleau. Prix du Portrait au Salon d’Alger.
Achat de la Ville de Paris.

1960

Exposition de groupe « l’Ecole de Paris » à Evian. Exposition de groupe organisée par la galerie Mirage de Montpellier. Exposition française à Francfort. Élue sociétaire de la Société Nationale des Beaux-Arts. Prix Farman de la Nature morte au Salon Nationale des Beaux-Arts. Sélectionnée pour le Prix Friesz.
Achat de la Ville de Paris. Séjours en Espagne et en Suisse à Zermatt.

Germaine Lacaze peint comme les « Fauves » à grand renfort de couleurs pures.
                                                        Jean ROLLIN – L’Humanité – 23 juin 1960

1961

Exposition particulière à la galerie du Fleuve à Bordeaux.
Exposition de groupe au Casino Bellevue de Biarritz.  Exposition de groupe à la galerie Boissière à Paris. Participe au Salon d’Ivry, au Salon de Saint-Maur. Médaille de bronze du Conseil Général de Seine au Salon de Montrouge. Prix de la ville de Fontainebleau avec « Bouquet à l’atelier ». Emissions de radio.
Achat de la Ville de Paris.

Au Salon de la Nationale des Beaux-Arts … des femmes, dont plusieurs constituent les meilleurs éléments du Salon des Femmes peintres : Lacaze, Yvette Alde.
                                               Raymond COGNIAT – Le Figaro- 28 mars 1961

L’artiste, dont on connait les origines bordelaises, mais qui est maintenant établie à Paris, est une excellente dessinatrice, et l’on feuillettera avec intérêt les remarquables dessins et aquarelles de grand format qu’elle présente en cartons.
Ses huiles qui abordent un peu tous les genres, indiquent un tempérament vigoureux, épris de luminosité.
                                                            J. L. SIMIEN – Sud-Ouest – 22 juin 1961