Le vote des femmes

Rare toile militante de Germaine Lacaze, spécifiquement composée pour le thème « Un évènement » retenu pour l’édition du Salon des Peintres témoins de leur temps, de mars 1963, au musée Galliéra. Le choix du droit de vote aux femmes accordé 18 ans plus tôt en 1944 par le Général de Gaulle à la Libération, est caractéristique de la grande sensibilité féministe de l’artiste et de l’importance qu’elle apporte à l’exercice de ce droit fondamental.

S’étant peinte au centre de la toile, en tête des votantes, glissant son bulletin dans l’urne, elle est suivie, par une femme élégante (posée par son amie bordelaise Mme Sartoulet) et par des femmes de toutes générations. Clin d’œil de l’artiste : la silhouette du Général de Gaulle se devine sous les drapeaux.

Femme artiste, consciente de son talent très jeune et devant le  justifier plus que de nécessaire dans un milieu artistique de peintres majoritairement masculins, Germain Lacaze a affirmé tout au long de sa carrière le droit des femmes à participer à l’égal des hommes au merveilleux métier de peintre.

Participant régulièrement au Salon des femmes peintres et sculpteurs jusqu’à sa fermeture en 1970, accordant dans l’iconographie de son œuvre une place privilégiée mais non exclusive au corps féminin, Germaine Lacaze témoigne ainsi par cette œuvre de sa vision militante d’un nécessaire juste équilibre entre les sexes dans tous les domaines.